Les différents types de baies vitrées coulissantes

Depuis quelques années, les baies vitrées ont le vent en poupe. Avec la RT2012, les maisons neuves sont en effet dans l’obligation de comprendre au moins un sixième de surfaces vitrées. De plus, les baies vitrées apportent un confort accru et un nouveau rapport au domicile lors des chantiers de rénovation ou d’extension de maisons plus anciennes. Intégrées aussi bien aux maçonneries de la maison qu’à une véranda, les baies coulissantes offrent confort et luminosité tout au long de l’année.
Cependant, pour les particuliers qui souhaitent s’équiper d’une baie vitrée, la question des choix techniques se pose rapidement. Plusieurs critères doivent en effet être pris en compte : le type de fermeture, les matériaux constitutifs, les aspects pratiques et esthétiques, ou encore les questions de sécurité.
Cet article revient sur ces divers critères, afin d’aider chaque particulier à faire le meilleur choix pour sa maison et sa famille. Néanmoins, une approche personnalisée par des professionnels de la menuiserie reste vivement recommandée.

Cet article revient sur ces divers critères, afin d’aider chaque particulier à faire le meilleur choix pour sa maison et sa famille. Néanmoins, une approche personnalisée par des professionnels de la menuiserie reste vivement recommandée.

Quelle ouverture choisir pour sa baie vitrée ?

L’ouverture d’une baie vitrée est essentielle. C’est elle qui définit le degré d’interface entre la maison et l’extérieur. Elle permet de faciliter les déplacements, mais aussi d’optimiser les possibilités d’aération de la maison ou de la véranda. Pour respecter la RT2012, il faut qu’au moins 30% de la baie vitrée puisse s’ouvrir.

Les baies coulissantes à levage

Le terme de baie coulissante désigne des surfaces vitrées qui s’ouvrent latéralement sur des rails fixés au sol et au plafond. Généralement, seuls certains panneaux sont mobiles, et coulissent en se superposant sur les surfaces vitrées fixes.

Les baies coulissantes à levage utilisent un système mécanique qui soulève légèrement l’élément mobile afin de lui permettre sa translation latérale. Fiable et sécurisé, ce système de fermeture est combiné à des seuils plats isolants, qui permettent une accessibilité maximale. Il offre ainsi une étanchéité optimale, et donc une excellente isolation. Mieux encore, ce système permet de faire coulisser avec une grande facilité des portes coulissantes très massives. Cela autorise la création de baies vitrées de grandes dimensions, y compris avec des ouvertures d’angle, dotées de vitrages complexes si nécessaire.

photo d'une baie vitrée coulissante à levage

 

Les baies coulissantes à translation

Les baies coulissantes à translation utilisent un mécanisme plus simple, le déplacement latéral se faisant en un seul mouvement. Plus légères, ces portes coulissantes offrent un peu plus de luminosité et une manipulation aisée. Disponibles dans une grande variété d’application, elles se prêtent à une multitude de projets. En outre, elles intègrent de multiples points de sécurité.

Les baies coulissantes à galandage

Les baies coulissantes à galandage disposent d’éléments vitrés coulissants qui se dissimulent dans les murs lors de leur ouverture. Ils deviennent donc invisibles et offrent une ouverture complète. Les baies à galandage peuvent être équipées indifféremment de systèmes à levage ou à translation.

Les portes vitrées battantes

Alternative ou complémentaire aux baies coulissantes, la porte-fenêtre convient parfois mieux à certaines surfaces vitrées de plus petites dimensions. Mais il ne s’agit pas d’une porte coulissante à proprement parler.

Performances, esthétique, sécurité, entretien : quel matériau choisir pour la structure de sa baie vitrée ?

Pour garantir de bonnes performances à sa baie vitrée coulissante, il convient de choisir avec soin les matériaux qui vont la composer. C’est d’autant plus important que ce choix conditionne bien d’autres éléments, à la fois en termes d’esthétique, de sécurité et d’entretien.

 

zoom sur des baies en pvc

Le PVC : un matériau assez répandu, malgré certains défauts

Les constructeurs de maisons individuelles ont encore souvent recours au PVC pour la réalisation de baies coulissantes, généralement de dimensions modestes. Ce matériau offre en effet une très bonne isolation pour un prix relativement réduit.

Malheureusement, il présente également de gros inconvénients, et séduit de moins en moins les particuliers. En effet, le PVC est très épais, mais reste déformable et sensible au feu. Sa masse en fait de plus un matériau lourd et peu maniable, à la préhension difficile, et potentiellement risqué pour les enfants. Les seuils très épais sont peu esthétiques, et difficilement compatibles avec la manipulation de poussettes ou de fauteuils roulants.

Il offre, de plus, un choix très limité de couleurs, et de personnalisation esthétique en général. S’il ne demande qu’un entretien minimal, il reste sensible aux chocs et aux fissures, et pourra nécessiter à terme un remplacement anticipé.

 

L’aluminium : l’élément noble par excellence pour les baies vitrées

L’aluminium est le matériau phare pour les baies vitrées coulissantes. Fin, léger, robuste, malléable et très bon isolant, il se prête parfaitement à la réalisation de baies vitrées de toutes tailles, y compris sur de pleines façades. Il s’adapte de plus à tous les systèmes de fermeture, notamment les coulissants à levage qui assurent un seuil plat, très sécurisants et d’un confort inégalé pour la circulation. Cette compatibilité maximale lui permet d’offrir d’excellentes performances, tant en termes de luminosité que d’isolation.

Il offre surtout un degré de personnalisation inédit, aussi bien pour les teintes que les textures ou les accessoires. Il intègre facilement les meilleurs dispositifs de sécurité, notamment vis-à-vis des enfants, pour une sûreté maximale.

Enfin, l’aluminium nécessite très peu d’entretien. Indéformable, il traversera les décennies en ne demandant rien de plus qu’un coup d’éponge de temps en temps.

Cependant, il convient de se méfier : pour garantir toutes ses promesses, l’aluminium nécessite de choisir des fournisseurs de qualité, ainsi qu’une installation par des professionnels. Eux seuls permettront la réalisation de structures sur-mesure, dotées des dernières technologies à rupture de pont thermique.

grandes baies en aluminium vitrées

 

des baies vitrées en bois

Le bois : produit naturel, mais exigeant

Produit naturel, le bois est un bon isolant et présente un cachet esthétique certain. Mais il demande beaucoup d’entretien et n’est pas facile à agencer, notamment pour des projets de grandes dimensions. Si on le retrouve encore dans beaucoup de portes-fenêtres, on a tendance aujourd’hui à lui préférer l’aluminium.

 
 

Choisir le vitrage, essentiel pour optimiser l’isolation

Différents types de vitrages sont disponibles en fonction des besoins en isolation phonique et thermique. En matière de vitrages, la question du budget ne peut pas être éludée, les solutions les plus complètes étant les plus coûteuses. De plus, chaque cas de figure est unique, en fonction de l’orientation de la baie vitrée, de la proximité de nuisances sonores, etc. Il conviendra donc de toujours se rapprocher des artisans experts en menuiserie sur-mesure pour une solution optimale.

Entre autres vitrages possibles, citons :

  • Le double vitrage, désormais classique mais toujours très efficace.
  • Le vitrage à isolation thermique renforcée, ou vitrage peu émissif. Pratique pour les options bioclimatiques, mais à utiliser intelligemment sous peine de surchauffer la maison en été.
  • Le triple vitrage, pour des économies d’énergie accrues, mais qui demande des menuiseries spécifiques. Il peut être équipé de volets roulants intégrés entre les couches de verre.

Le vitrage simple, s’il reste possible pour des usages professionnels par exemple, n’est quasiment plus utilisé pour les particuliers, n’offrant pas les performances nécessaires pour une utilisation économe en énergie tout au long de l’année.

Que conclure ?

Si l’aluminium s’impose comme le matériau idéal pour la structure d’une baie vitrée coulissante, il faut tout de même éviter les solutions à bas coût. Ces dernières s’avèrent peu performantes, mais aussi coûteuses en énergie et en maintenance sur le long terme. Pour des solutions d’entrée de gamme, le PVC présente encore un bon compromis, mais il montrera vite ses limites sur des baies vitrées sur-mesure, et sur tous les projets un tant soit peu personnalisés.

Dans ces derniers cas, il vaut mieux recourir aux services d’artisans spécialisés dans la menuiserie aluminium, comme ceux du réseau Côté Baies.

Ils seront à même d’optimiser chaque structure, chaque solution de vitrage et chaque type de fermeture pour offrir une adéquation idéale entre coûts, performances et esthétique.