Pergola ou véranda bioclimatique : comment choisir ?

Lorsque l’on décide d’investir dans une démarche bioclimatique, il n’est pas évident de se retrouver parmi toutes les solutions techniques proposées. En quelques années, vérandas et pergolas sont devenues des équipements de référence dans les maisons bioclimatiques. Si elles offrent chacune des avantages qui leurs sont propres, elles présentent aussi un certain nombre de contraintes qu’il faut prendre en compte, avec l’aide de professionnels, dans la définition de son projet. Ainsi, très vite, de nombreuses questions se posent, notamment concernant le choix de l’équipement à privilégier.

  • Est-il plus judicieux de s’équiper d’abord d’une véranda bioclimatique ou d’une pergola bioclimatique ?
  • Ces deux solutions peuvent-elles s’adapter à toutes les maisons ?
  • Sont-elles complémentaires et, si oui, de quelle manière ?

La véranda bioclimatique, un élément central de la maison à basse consommation

La véranda bioclimatique, comment ça marche ?

La véranda est un élément majeur dans une maison bioclimatique. Son emplacement par rapport aux autres pièces, son orientation et son équipement sont personnalisés. Tout cela est fait de manière à optimiser son rôle régulateur sur la température de la maison.

  • En hiver, ses surfaces vitrées permettent de la chauffer naturellement. Des revêtements spéciaux incorporés dans les murs, mais aussi des systèmes de ventilation spécifiques, permettent aux heures les plus fraîches de véhiculer vers les autres pièces la chaleur accumulée en journée. Elle joue donc un rôle de radiateur qui stocke la chaleur durant la journée et l’évacue vers le reste de la maison la nuit.
  • En été, le rôle bioclimatique de la véranda est différent. Les propriétés thermiques de la véranda ne sont pas mobilisées pour stocker de la chaleur, naturellement, mais plutôt pour créer une ventilation naturelle. La différence de température entre la véranda, plus chaude, et le reste de la maison, plus fraîche, va créer un courant d’air naturel qui va refroidir l’ensemble de la demeure en évacuant la chaleur. Un effet qui est accentué par la présence d’ouvertures dans la véranda, notamment les portes coulissantes.

La véranda au sein de la maison bioclimatique

De par son mode de fonctionnement et sa capacité à réguler la température de toute la maison, la véranda est un excellent allié dans une démarche bioclimatique, et un élément central des maisons à basse consommation d’énergie. Mais pour que cet élément puisse être parfaitement optimisé, il est souvent nécessaire de concevoir la maison en prenant en compte la contrainte de la véranda dès la planche à dessin. C’est pour cette raison que l’on dit parfois, à tort, que la véranda bioclimatique est à réserver aux maisons neuves ou en cours de construction.

Pourtant, il peut arriver que l’orientation d’une maison existante et sa disposition interne permettent d’intégrer une véranda bioclimatique. Même sans être parfaitement optimisée pour un usage bioclimatique, une extension de maison peut parfaitement se voir dotée d’une ou plusieurs caractéristiques des vérandas bioclimatiques. De manière générale, quitte à opter pour une véranda pour toutes ses qualités intrinsèques, rien n’empêche de la doter de quelques attributs bioclimatiques. Une véranda bioclimatique étant particulièrement complexe à imaginer, concevoir et installer, il faut donc bien se renseigner auprès de son spécialiste, notamment les artisans fabricants du réseau Côté Baies installés dans votre région.

une véranda bioclimatique en aluminium

 

La pergola bioclimatique : une solution plus facile à adopter ?

Pergola et démarche bioclimatique : contrôler l’effet de serre dans la maison grâce à un équipement externe

Si pergola et véranda peuvent être déclinées dans des variantes bioclimatiques, ces deux équipements ne s’inscrivent pas dans cette démarche de la même manière. Si toutes deux agissent sur des facteurs thermodynamiques, le fonctionnement de la pergola diffère sensiblement de celui de la véranda. Alors que la véranda est une pièce vitrée qui produit directement un effet de serre et donc de la chaleur, la pergola agit indirectement en contrôlant l’apport lumineux qui vient frapper les surfaces vitrées. Ce qui va donc permettre de moduler l’effet de serre dans la maison, et donc la production de chaleur.

Zoom sur la pergola bioclimatique

En cela, la fonction bioclimatique d’une pergola est bien souvent un effet de bord bienvenu plutôt que son rôle premier. La pergola permet avant tout d’ombrager des espaces extérieurs pour en profiter plus longuement. Couplée à une baie vitrée coulissante en aluminium conçue sur-mesure, elle offre des propriétés bioclimatiques intéressantes, par exemple en limitant l’effet de serre en été et en le maximisant en hiver. Si la fonction bioclimatique a souvent été secondaire sur les pergolas, les modèles en aluminium dotés de lames orientables permettent de telles économies d’énergie que l’argument bioclimatique entre de plus en plus en ligne de compte lorsqu’il s’agit de s’équiper d’une pergola.

Maison équipée d'une pergola bioclimatique

Un équipement bioclimatique plus accessible… pour certaines maisons

En théorie, la pergola étant un équipement extérieur, elle est plus facile à positionner, orienter et dimensionner dans une optique bioclimatique qu’une véranda. Elle est aussi généralement plus abordable. Ces avantages font que la pergola est souvent une première étape dans une démarche bioclimatique, notamment pour les chantiers de rénovation.

Cependant, chaque cas de figure est unique ! La dimension bioclimatique d’une pergola n’est pas systématique ni obligatoire. Tout dépend de nombreux facteurs tels que :

  • l’orientation de la maison,
  • l’existence de larges fenêtres,
  • la possibilité physique d’installer une baie coulissante à l’aplomb de la pergola,
  • le respect de la réglementation, notamment des distances vis-à-vis du voisinage.

Selon la maison, il peut-être plus intéressant et plus simple de réduire sa consommation énergétique par un changement de menuiserie ou la création d’une véranda que par l’installation d’une pergola.

Faire appel à un spécialiste de la véranda et de la pergola aluminium pour faire son choix

Si l’on souhaite résumer dans les grandes lignes le choix entre une pergola ou une véranda, on peut dire que les vérandas pleinement bioclimatiques se retrouvent souvent dans des constructions neuves tandis que les pergolas bioclimatiques conviennent souvent mieux aux projets de rénovation. Mais, comme souvent, cela n’est ni systématique ni automatique.

Votre maison n’est pas une statistique mais un cas unique avec son orientation, sa conception, des menuiseries bien particulières et un potentiel qui lui est propre. Dans tous les cas, la meilleure manière pour entamer une démarche bioclimatique est donc de se rapprocher d’un spécialiste de la question. Les artisans fabricants Côté Baies, spécialistes des menuiseries aluminium, des vérandas et des pergolas, sont sélectionnés avec soin pour leur savoir-faire et la qualité de leurs installations, notamment dans le cadre des démarches bioclimatiques. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’artisan menuisier de votre région pour obtenir son avis d’expert sur votre projet bioclimatique.