Qu’est-ce qu’une pergola bioclimatique ?

Personne ne peut l’ignorer : les enjeux énergétiques et climatiques sont au cœur des préoccupations modernes. Les maisons individuelles étant destinées à durer toute une vie, voire plusieurs générations, il est important de les doter dès aujourd’hui d’équipements à l’épreuve des enjeux de demain. La démarche bioclimatique entend répondre à ces défis, en faisant en sorte que la maison produise elle-même autant que possible l’énergie qu’elle consomme. Dans cette démarche, la pergola joue un rôle majeur dans la dimension bioclimatique des maisons, pour des constructions neuves ou lors de projets de rénovation.

La maison bioclimatique : qu’est-ce que c’est ?

Une maison bioclimatique est une résidence qui, de par sa conception, consomme très peu d’énergie et participe donc le moins possible à l’émission de polluants. Mieux encore, elle exploite son environnement, via des équipements adaptés, afin de produire sa propre énergie. Il peut s’agir d’énergie électrique, mais aussi plus spécifiquement de chaleur pour le chauffage, ou de lumière pour l’éclairage.

Dans l’idéal, la maison bioclimatique peut créer plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est tout l’objet du concept BEPOS, Bâtiment à Énergie Positive, parfois complexe à mettre en œuvre. Bien souvent, obtenir un bâtiment passif ou autonome, même de manière saisonnière, est déjà un très grand pas en avant pour la préservation de l’environnement et les économies d’énergie.

Par extension, le terme « bioclimatique » peut s’appliquer à tous les équipements de la maison qui participent à ces objectifs énergétiques. On parle donc de véranda, de baies vitrées et de pergola bioclimatique.

La pergola bioclimatique,
comment ça marche ?

Avant de voir si votre maison peut recevoir une pergola bioclimatique, il s’agit de comprendre les mécanismes qui font qu’une pergola, élément de confort extérieur, peut avoir un impact sur la consommation énergétique à l’intérieur de la maison.

Quel type de pergola envisager pour une solution bioclimatique ?

La pergola sert avant tout à fournir fraicheur et ombrage pour profiter de l’extérieur de sa propriété, notamment en été. Mais c’est son interaction avec la maison qui lui donne une propriété bioclimatique.

Pour être bioclimatique, la pergola doit donc être adossée à la maison. Elle doit également surplomber une façade équipée de grandes ouvertures, généralement une baie coulissante.

Dans les faits, ces contraintes techniques font que les pergolas bioclimatiques sont quasi systématiquement des produits en aluminium dotés de lames orientables, indispensables pour fournir le contrôle climatique nécessaire. C’est en effet à travers les lames de la pergola, et les larges ouvertures vitrées, que la capacité bioclimatique pourra s’effectuer.

une pergola bioclimatiques et ses lames orientables

 

La pergola bioclimatique pour contrôler l’effet de serre de la maison

Couplée à une baie vitrée, la pergola permet de moduler l’apport en lumière naturelle de la maison. En été, les lames en position fermée empêchent la lumière solaire d’entrer et de chauffer la pièce par effet de serre. De quoi réduire les besoins en climatiseurs et autres ventilateurs.

En hiver, à l’inverse, une ouverture complète des lames permet d’optimiser le passage du plus de lumière solaire possible. La pièce se réchauffe ainsi naturellement, ce qui limite l’usage du chauffage.

Pour contrôler encore plus finement les aspects bioclimatiques, des équipements complémentaires peuvent être associés à la pergola et à la baie vitrée. Il s’agira notamment de maçonneries et de briques qui stockent la chaleur le jour et la restituent la nuit, de stores et volets roulants, etc.

pergola conçue sur mesure et bien orientée

L’importance d’une conception et d’une installation personnalisée

Une conception intelligente de la pergola pour répondre aux objectifs bioclimatiques

Comme pour tous les éléments bioclimatiques, il est indispensable de bien positionner la pergola par rapport à l’environnement et à la maison.

  • Quelle taille lui donner pour être sûr d’ombrager la baie vitrée en été ?
  • Dans quel sens doit-on orienter les lames ? Doivent-elles être parallèle ou perpendiculaire à la façade ?

Ces paramètres techniques permettent de concevoir un équipement ayant un impact important sur les performances énergétiques de la maison. Ces choix techniques interviennent très tôt dans la conception, et demandent un véritable savoir-faire et des professionnels expérimentés.

 

Soigner l’intégration à la maison pour des performances optimales

 

En matière de bioclimatique, le choix de la pièce à équiper est primordial. Il faut que la pièce soit dotée d’une baie vitrée, ou qu’elle puisse l’être moyennant quelques travaux supplémentaires. Dans l’idéal, il doit s’agir d’une pièce de vie assez grande, qui communique facilement avec le reste de la maison. Cela permettra d’optimiser les transferts énergétiques d’une pièce à l’autre, afin que les gains thermiques de la pièce en contact avec la pergola puissent servir à toute la maison.

L’adéquation entre la pergola, la baie vitrée, la pièce de vie et le reste de la maison doit donc être pensée intelligemment. Il s’agit d’une tâche délicate, qui doit être confiée à un artisan vérandaliste spécialiste des menuiseries aluminium.

On le voit, l’expertise d’un spécialiste est indispensable pour obtenir une pergola bioclimatique vraiment efficace sur la durée. Si vous souhaitez opter pour une solution bioclimatique, le mieux est donc de faire appel à un artisan fabricant expert de votre région. Ces connaissances de l’ensoleillement et du climat local seront indispensables pour obtenir un équipement adapté et performant. Le confort de votre famille en dépendra.