Les hautes performances thermiques de la menuiserie aluminium

De plus en plus utilisé pour la réalisation de fenêtres, de baies vitrées ou encore de vérandas, l’aluminium présente de très nombreux atouts, à la fois esthétiques, économiques et techniques. Bien conçu, et bien installé, il est réputé pour ses très bonnes performances, sans pour autant sacrifier sa finesse et son élégance.
Cependant, l’aluminium conserve parfois encore une image de matériau froid. Une idée reçue difficilement compatible avec les excellentes performances thermiques annoncées par les fabricants de menuiserie aluminium.
Pour expliquer cette différence entre idées préconçues et réalité, il faut prendre en compte deux éléments indispensables : la qualité de conception des produits à base d’aluminium, et la qualité de leur installation. C’est en effet l’expertise de professionnels reconnus qui permet de transformer un simple métal en outil d’isolation léger, efficace et très malléable.

L’aluminium, un bon choix ?

L’utilisation de l’aluminium pour les menuiseries de hautes performances est assez récente. Son expansion actuelle s’explique par des avancées techniques, d’une part, mais également par une évolution des besoins. De plus en plus de foyers cherchent en effet à s’équiper de menuiseries plus fines et plus légères, compatibles avec des solutions vitrées de grandes dimensions. L’arrivée de profilés aluminium équipés de technologies à rupture de pont thermique, à la fois légers, robustes et indéformables, a permis de donner corps à de tels projets, sans en faire exploser le budget.

Mais, trop souvent encore, la réputation de l’aluminium reste ternie non pas par le produit lui-même, mais par la mauvaise utilisation qui en est faite. En effet, il reste peu adapté aux solutions prêt-à-poser à bas coût, qui ne permettent pas d’exploiter pleinement ses qualités isolantes.

Pourtant, avec de bons alliages et une bonne conception des profilés, les menuiseries aluminium respectent les critères les plus élevés en matière d’isolation thermique. Leur finesse permet même de limiter grandement les déperditions thermiques sur les vérandas et baies vitrées de très grandes dimensions. En effet, les vitrages présentent habituellement une meilleure isolation thermique que les cadres des menuiseries, tous matériaux confondus. En privilégiant les grandes surfaces vitrées sur armature fine en aluminium, on maximise l’apport en lumière et l’isolation thermique, tout en conservant une structure aérienne et élégante.

entrée d'une maison avec verrière et porte vitrées en alu

Les performances thermiques des menuiseries aluminium

Les performances thermiques d’une fenêtre dépendent à la fois de ses vitrages et de sa structure. En général, la structure provoque plus de déperditions que le vitrage, mais il existe des éléments à prendre en compte pour réduire ces fuites de chaleur autant que possible.

Le coefficient Uw : comprendre la transmission thermique

Le coefficient Uw est un indice qui permet de mesurer l’isolation d’une fenêtre. A ce titre, il s’applique à l’ensemble de la menuiserie, cadre et vitrage confondu. Plus ce coefficient est bas, moins il y a de déperditions énergétiques, et meilleure sera l’isolation thermique.

Afin de respecter les exigences légales en matière d’isolation thermique et d’économies d’énergie, mais également pour offrir des conditions de confort optimales, les menuiseries aluminium doivent impérativement être équipées de technologies à rupture de pont thermique. Pour cela, les profilés aluminium sont conçus avec des structures internes qui contiennent des matériaux isolants, notamment sur certains points clé. Combiné à l’usage de vitrages adaptés, cela empêche l’aluminium de servir de véhicule calorifique vers l’extérieur de l’habitation.

De manière générale, un coefficient inférieur ou égal à 1,3W/m2K présente déjà des performances thermiques confortables pour une pièce à vivre. Il convient toutefois de rester prudent avec ce coefficient. L’indice Uw en lui-même ne prend en compte que les déperditions de la menuiserie, et ne signale pas d’éventuelles fuites causées par une mauvaise installation.

Le coefficient Ug : l’importance du choix des vitrages

Le coefficient Ug est spécifique au vitrage, et est inclus dans le coefficient Uw. Il permet de mesurer la performance de l’isolation thermique du vitrage contre le froid.

Un vitrage complexe est composé de différentes couches de verres qui enserrent une certaine épaisseur de gaz inerte isolant, qui évite que la chaleur de la pièce ne s’échappe par la fenêtre. Le triple vitrage est encore très coûteux, mais peut s’intégrer parfaitement à certaines parties de la maison, ou à une utilisation plus généralisée pour les habitations bioclimatiques.

Plus commun, le double vitrage suffit amplement à la plupart des pièces de la maison. Selon les projets, il est possible de sélectionner différents vitrages en fonction de chaque pièce, avec une isolation phonique renforcée, une meilleure protection contre les UV, plus de sécurité contre les intrusions, etc.

 

Le facteur solaire, une notion à ne pas négliger

Si l’indice d’isolation permet de mesurer la capacité d’une menuiserie à conserver la température intérieure, un autre phénomène doit être pris en compte : le soleil. Chaque menuiserie possède son propre facteur solaire, qui mesure la part d’énergie solaire qui pénètre effectivement la maison et se transforme en chaleur.

Un cadre fin, comme le permet l’aluminium, maximise l’apport solaire. L’émissivité des différentes couches du verre entre aussi en ligne de compte sur la capacité à conserver à l’intérieur l’énergie solaire piégée. Ainsi, si le triple vitrage permet de mieux conserver la chaleur, il n’offre pas la même pénétration solaire et emmagasine moins d’énergie que le double vitrage, en moyenne.

L’importance primordiale de la qualité d’installation

Il existe beaucoup trop de paramètres à prendre en compte pour espérer installer soi-même des menuiseries aluminium et obtenir alors de bonnes performances techniques. Il s’agit d’un métier complexe, qui demande un véritable savoir-faire.

Garder la chaleur ou s’en protéger : l’importance d’une bonne conception

Pour chaque projet de véranda, de baie vitrée ou de renouvellement des fenêtres, il convient de prendre en compte l’ensoleillement de la région, l’orientation des façades, mais également l’évolution de l’ensoleillement et des températures en fonction des saisons. Ainsi, dans les régions exposées au soleil, on évitera d’installer une baie vitrée plein Sud.

Le choix de la couleur pour les menuiseries aluminium, mais aussi des vitrages, viendra également impacter les performances thermiques de chaque projet.

Il vaut donc mieux, en toutes circonstances, faire appel à un artisan fabricant de votre région. Parfaitement au courant des particularismes locaux, il saura concevoir, fabriquer et installer une solution technique parfaitement adaptée aux contraintes d’ensoleillement, de circulation de l’air, etc.

Trouver l’artisan près de chez soi

porte fenêtre en aluminium foncée

 

La qualité de l’assemblage

Pour obtenir une bonne isolation thermique, la qualité des produits ne fait pas tout. Les coefficients d’isolation mesurent la qualité des menuiseries, mais un bon produit mal installé peut connaître d’importantes déperditions thermiques. Il convient donc de sélectionner un artisan qui conçoit et fabrique ses propres menuiseries aluminium et autres vérandas. Impliqué d’un bout à l’autre du projet, il assure une pose exemplaire de vos menuiseries.

En se faisant accompagner par un professionnel fabricant de solutions aluminium, on est assuré de disposer d’une solution optimale en matière de performances thermique. Chaque solution est développée sur-mesure, à partir de produits adaptés au projet. De plus, si vous choisissez de faire appel au réseau Côté Baies, votre artisan fabricant aura accès aux productions aluminium de dernière génération d’Installux Aluminium, pour toujours plus de performances.